Faites connaissance avec les anciennes familles bourgeoises de Blonay...

 

Famille originaire de Blonay, citée dès le XVIIe siècle et éteinte en 1892.

Il semble, selon le Livre d'Or des familles vaudoises (1988 - Editions Slatkine) que ce patronyme soit originaire de France.

Famille bourgeoise de Blonay, citée au XVIIe siècle.

   
  Famille originaire de Blonay
   

Famille de Vevey, paraissant au XIVe siècle, établie à Blonay en 1580 où elle subsiste encore ainsi qu'à Lausanne.

bonjour

Le cachet du capitaine Bonjour, du 9 mai 1749, montre un écu chargé d'un B, surmonté d'un soleil et soutenu d'une étoile.

 

Un cachet de Pierre-Benoit Bonjour, châtelain de Blonay, du 14 avril 1766, ne montre qu'un écu au soleil, sans émaux (A Tribunal de Vevey)

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 

Famille bourgeoise de Blonay, citée au XVIIe siècle.

boraley

Un cachet de I D B R (? Jean-Daniel Boraley), de l'an 1770, porte les armes suivantes :
d'argent à la plante de trèfle à trois feuilles de sinople mouvant d'un coeur évidé de gueules dont la pointe forme deux V entrelacés.

Les émaux d'après un plat en faïence de la Poterie Moderne à Chavannes-sur Renens.

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 
burion Famille de Blonay citée avant 1766

Parti de gueules et de sinople, à la couronne d’or soutenue d’un B gothique posé en fasce du même, le tout brochant.

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1996
 
cardinaux

Famille bourgeoise de Blonay, citée avant 1813.

La branche originaire de Blonay vient de Bussigny-sur-Oron.

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 

Famille originaire de Blonay, citée dès le XIIe siècle

de_blonay  
Un article intéressant sur Wikipedia
 

Famille bourgeoise de Blonay, citée au XVIIe siècle.

   

Famille de Blonay et Saint-Légier, citée dès 1544, dont une branche est devenue bourgeoise de Vevey en 1771.

dupraz1

D’azur à l’oiseau d’argent, posé sur une branche de sinople, accompagné d’un cœur d’or entre deux étoiles d’argent.

Cachet de Jean Du Praz, président du conseil de Blonay, 3 mai 1716.

Les émaux ont été adoptés récemment par la branche de Vevey

dupraz2

Le pasteur Benjamin Dupraz, à Bursins, bourgeois de Blonay, portait d’après son cachet de 1779, un croissant, au chef chargé de trois étoiles ; émaux inconnus

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 
  A venir
   
joly

Famille bourgeoise de Blonay, citée dès 1558.

Parti, de geules à la demi-fleur de lys d'or mouvant de la partition, et de sinople à trois bandes d'argent, au chef d'or.

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 

Famille de Blonay, qui descend probablement des Morant dont le premier connu est Jacques Morant, de la Pallatery de Blonay, vivant en 1382 (AV Blonay, Grosse Mercier). En 1523 et en 1560, on trouve des "Morant aultrement Mamyn", et dès 1569, le nom Mamin seul. Des branches sont établies à Vevey (bourgeoisie en 1625), La Tour-de-Peilz (1819) et Saint-Légier-La Chiésaz.

mamin1

Nicolas Mamyn, châtelain à Blonay, scella en 1569 d'un sceau portant
un écu à l'écureuil rampant

émaux inconnus.

mamin2

Pierre Mamin, justicier à Blonay, se servit le 3 mars 1745 d'un cachet aux armes
écartelé, aux I et 4 un chef chargé de trois coquilles, aux 2 et 3 à trois roses

émaux inconnus.

mamin3 Enfin un Mamin que nous ne savons identifier porte
un main apaumée mouvant du flanc sénestre

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 
 

Famille citée à Blonay avant 1558


Pierre Magnin fit partie de la garde suisse de Louis XVI. Il reçut la médaille "Treue und Ehre" délivrée en 1847 par la Diete suisse en commémoration du 10 août 1792.

   
  A venir
   
montet Famille citée à Blonay dès le XVIe siècle

Coupé d'azur au soleil d'or issant du trait, d'argent à la fasce ondée d'azur.

(1974) ACV
©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1996
 
  A venir
   

Famille de Blonay, citée dès 1524. Une branche est bourgeoise de Vevey depuis 1638, une autre de Villeneuve (1676).

pilliod1

Le document héraldique le plus ancien est le cachet de Humbert Pillyod en février 1610, que DuMont décrit ainsi : Une tête de lion arrachée, la pointe de l'écu est soutenue d'un croissant versé.

Le cachet de S.L. Pilliod, capitaine, Vevey, 10 août 1677, porte un
écun d'azur au coeur chargé d'un lion issant tenant un trèfle tigé, le coeur sommé d'un trèfle tigé

pilliod2 D'autres cachets portent cette arme :
Une marque en forme de coeur, les traits se croisant en pointe, sommé d'un trèfle tigé et entourant une tête de lion arrachée

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 

Famille de Blonay, citée dès 1382, quand Hermelin, fils de feu Perrret Rossery de Tercier, et Symond Rossery dit d'Arsillex, sont cités dans la Grosse Aiguebelle, aux Archives cantonales.

rossire

Cachet du XIXe siècle. Armoiries provenant de Milan.
Parti, au I de gueule au lion de..., au chef cousu d'azur chargé d'une couronne antique, au 2 de ... au pennon chargé des motsVirtus vincit.

Autres émaux inconnus

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 
  à venir
   

Famille de Blonay, citée dès 1558. Une branche est bourgeoise de La Tour-de-Peilz.

vuadens

D'argent à la bande de gueule, chargée de deux molettes d'or et accompagnée de deux ancres d'azur.

Dessin colorié du début du XIXe siècle, appartenant à M. H. Vuadens, de Blonay, à La Tour-de-Peilz

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977

 
Back to top