La Chapelle St-Antoine

 

Située entre Tercier et Cojonnex, la chapelle a une origine bien déterminée et sa fondation est due à noble Nicod de Cojonnex, seigneur de Saint-Martin-du-Chêne, en 1503.

Placée sous le vocable de Saint-Antoine, filiale de l’église paroissiale, elle entendit deux messes par semaine au début du XVIe siècle, alors qu’au XVIIe siècle le cahier des charges du pasteur énonce : « Item le mercredy doit aller prescher en la chapelle de Tercier en hyver toutes les semaines depuis la St Gal (le 16 octobre) iusques à Pasques. Mais en esté depuis Pasques iusques à la S. Gal il n’est obligé d’y aller prescher que les premiers mercredys des mois. » A la fin du XVIIIe siècle, les obligations pastorales se résument à la desservance au rythme du premier vendredi de chaque mois.

Cette chapelle est sans doute bien modeste par rapport à l’importance de la paroisse, commune et unique, mais on pourrait croire qu’une équité supérieure a ainsi distribué les lots aux communiers qui en font partie : sur le territoire de Saint-Légier-La Chiésaz, la belle église; sur celui de Blonay, l’imposant château.

 

Photos actuelles de la Chapelle St-Antoine

 


Imprimer