Mamin

Famille de Blonay, qui descend probablement des Morant dont le premier connu est Jacques Morant, de la Pallatery de Blonay, vivant en 1382 (AV Blonay, Grosse Mercier). En 1523 et en 1560, on trouve des "Morant aultrement Mamyn", et dès 1569, le nom Mamin seul. Des branches sont établies à Vevey (bourgeoisie en 1625), La Tour-de-Peilz (1819) et Saint-Légier-La Chiésaz.

mamin1

Nicolas Mamyn, châtelain à Blonay, scella en 1569 d'un sceau portant
un écu à l'écureuil rampant

émaux inconnus.

mamin2

Pierre Mamin, justicier à Blonay, se servit le 3 mars 1745 d'un cachet aux armes
écartelé, aux I et 4 un chef chargé de trois coquilles, aux 2 et 3 à trois roses

émaux inconnus.

mamin3 Enfin un Mamin que nous ne savons identifier porte
un main apaumée mouvant du flanc sénestre

©Armorial vaudois
Editions Slatkine
Genève, 1977