09.12.2008 - Discours de fin d'année du Président du Conseil communal

Dicours de fin d'année du Président du Conseil communal

Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers,
Monsieur le Syndic,
Mesdames et Messieurs les Municipales et Municipaux,

En règle générale, la fin de l’année est la période des bilans et des bonnes résolutions. Il se trouve que le calendrier législatif annuel qui régit nos activités commence en juillet pour se terminer en juin de l’année suivante. Vous conviendrez qu’il est donc trop tôt pour le président en exercice depuis seulement 6 mois de vous faire un rapport circonstancié sur les travaux effectués par le Conseil ainsi que sur les résultats obtenus par ce même Conseil durant cette période.

Il n’empêche que la vie de notre commune a été marquée tout au long de cette année 2008 par plusieurs événements d’importance, à commencer par l’inauguration de la 1ère partie de l’IIôt du Centre, aboutissement d’un très important projet qui s’est étendu sur plusieurs années et auquel le Conseil communal a été largement associé. Cette réalisation, sur laquelle de nombreuses instances se sont déjà prononcées et qu’il n’est donc plus utile de commenter, constitue, à n’en pas douter, une étape significative dans le développement de notre commune et dans l’orientation de la vie des individus et des collectivités dans et autour de notre village. J’ai dit village, parce qu’il ‘y a pas d’autre terme dans le vocabulaire politique pour qualifier une agglomération de plus 5’500 habitants. D’aucuns ont proposé le vocable de bourg ; tout est affaire de perception et le débat sur le sujet reste bien entendu ouvert.

D’autres réalisations, comme la chaufferie à bois communale, montrent que notre commune n’est pas en reste dans le recours aux technologies adéquates permettant de tirer profit de ressources énergétiques renouvelables et disponibles dans le périmètre communal.

Ces grands projets devenus réalités ne doivent pas nous faire oublier que de nouveaux défis se posent et se poseront à la commune et à ses autorités durant ces prochains mois ; des réalisations comportant par la force des choses des volets techniques et financiers toujours plus difficiles à maîtriser vont être proposées par notre exécutif. Et tout ceci dans un cadre budgétaire toujours plus contraignant. Pour notre Conseil, et en particulier pour les différentes Commissions d’étude et pour la Commission des finances, ce sera à nouveau l’obligation d’utiliser toutes les compétences disponibles pour l’évaluation des propositions municipales ; ce sera aussi l’occasion, répétée, de montrer la volonté du Conseil et de ses représentants de n’approuver que des solutions dont la pérennité et la justification économique auront été objectivement reconnues par toutes les parties concernées, et ce dans l’optique d’une saine gestion communale et dans la préservation du bien des habitantes et habitants de notre commune. Ce sera particulièrement d’actualité dans une période qui s’annonce difficile sur le plan conjoncturel.

Dans cette optique, une collaboration harmonieuse et efficace entre la Municipalité et le Conseil communal constitue une, si ce n’est la condition sine qua non de succès. Comme dans toute activité humaine Il y aura forcement affrontements, des divergences d’opinion, des remises en cause, voire des refus. Mais une chose est sûre : seuls la confiance réciproque impliquant la transparence, le respect des personnes évitant les attaques personnalisées, ainsi que la tolérance basée sur le principe que l’autre peut aussi avoir raison, nous permettront d’atteindre les objectifs fixés. Les constats que j’ai pu faire dans ma nouvelle fonction m’ont confirmé ce que je savais déjà : nous ne sommes pas encore là où nous devrions être et nous devons absolument progresser si nous voulons préserver le bon fonctionnement de nos institutions communales. Convaincu que l’effort à faire pour y arriver est à la portée de toutes et de tous, je me risque à faire deux recommandations :

- A vous Mesdames et Messieurs les Conseillers, chers collègues, je vous demande de garder en permanence présentes à l’esprit les attributions de votre fonction et leurs limites, et de privilégier la recherche du dialogue sous toutes formes dans les relations avec nos partenaires représentant l’exécutif communal.

- A vous Monsieur le Syndic et Mesdames et Messieurs les municipaux, je vous demande de veiller à ce qu’une information complète, à jour et de première main soit diffusée systématiquement à l’attention des Conseillers dans le cadre de l’accomplissement de leurs tâches, et qu’un effort accru soit fait dans la communication écrite et orale avec le Conseil et ses membres.

Après ces considérations fort sérieuses, j’aimerais vous dire que je suis convaincu que le Conseil communal a tous les atouts en main pour réussir dans la mission qui lui a été confiée, même s’il ne dispose pas de toutes les cartes du jeu. Je suis sûr de pouvoir compter sur vous dans l’accomplissement de toutes les tâches qui nous incombent et de pouvoir présider des débats animés et enrichissants.

A vous toutes et tous, chers membres du Conseil communal, et à vous chers membres de la Municipalité, je vous souhaite, ainsi qu’à vos familles, de belles fêtes de fin d’année et vous adresse tous mes vœux pour le nouveau millésime.

Eric Galley
Président du Conseil communal
09.12.2008


Imprimer