09.12.2008 - Message de fin d'année du syndic

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

L’année 2008, qui déjà bientôt s’achève, laissera très certainement dans les annales de notre commune des traces importantes caractérisées par des modifications conséquentes au centre de notre localité; je veux parler de l’édification de l’Ilot du Centre et de celle de la chaufferie à bois. Ces changements urbanistiques vont à n’en pas douter influencer le visage de notre commune et donner un essor nouveau à la collectivité qui la compose.

Mais cela n’a pas été sans mal : en effet, la conjonction dans le temps - certes indispensable - de cet imposant complexe, mixée à la réalisation d’une centrale de chauffage au bois et surtout de son réseau de distribution, ont pas mal bouleversé les habitudes de tous.
Les hasards du calendrier ont fait que des constructions privées sont elles aussi venues s’intercaler dans l’année, rendant parfois difficile pour nos services une bonne vision d’ensemble et une coordination parfaite.
Les infrastructures routières, techniques, les canalisations et les services inhérents à ces constructions ont, bien entendu, marqué les finances communales.

Cette nouvelle configuration, qui répond aussi aux exigences du développement durable, notamment en densifiant le centre de la localité, aura des répercussions favorables sur l’activité économique et les possibilités de logement.

Les 21 objets que votre conseil communal a traités cette année par voie de préavis ont eux aussi souvent été en liaison directe avec ces chantiers.
Malheureusement, conjointement à cette croissance, notre commune, à l’instar de la majorité de ses consoeurs, doit simultanément encore faire face à d'obligatoires transferts de charges au Canton.

Pas toujours en phase avec les principes d’Etacom, les répercussions rendent l’équilibre financier de notre ménage communal particulièrement délicat et surtout difficile à anticiper, créant du même coup quelques grincements de dents.

Dans cette évolution générale, parfois galopante, nous devons raison garder, adapter notre rythme de croisière, tenter de conserver une vision, une ligne de conduite telle que décrite dans notre programme de législature, faute de quoi nous allons vite nous essouffler et cela, Mesdames et Messieurs les Conseillers, nous l’avons bien compris.
Dans ce contexte, nous devrons évidemment adapter et prioriser nos actions de développement, en maintenant l’entretien usuel et le renouvellement de nos équipements, qui constituent le patrimoine de notre communauté.

Il faut bien l’admettre, les exigences normatives dans le domaine de la construction, des routes, de l’environnement et de la sécurité, laissent souvent peu de marge de manœuvre dans les solutions à développer au sein de nos exécutifs.

Les mentalités individuelles évoluent aussi, malheureusement souvent à l’encontre de l’intérêt public général, au profit d’un égoïsme personnel…
Nous sommes vous et nous, législatif et exécutif, élus par la population blonaysanne et nous œuvrons les uns et les autres pour le bien de la collectivité, et tentons de défendre « l’intérêt général ».

Aujourd’hui, nous aimons à croire que la majeure partie des souhaits et attentes essentiels de nos concitoyens, anciens et nouveaux, est comblée, sachant que dans tout développement il y a souvent des besoins accrus et ce dans tous les domaines.

Le caractère, l’ambiance et les équipements qui, progressivement, ont pris place dans notre grand village, sont autant d’éléments qui contribuent à former un ensemble, proche de la population, utile et agréable à tous.
Ils permettent d’envisager l’avenir avec sérénité, malgré les incertitudes économiques générales.

Bien intégrée dans cette région attrayante de la Riviera, notre commune, de par son caractère, présente aujourd’hui une identité particulièrement attractive dont les édiles peuvent sans réserve être fiers.

Les services administratifs se réjouissent d’être bientôt dans des locaux modernes et fonctionnels et sont motivés pour encore mieux servir notre population.

Je tiens, au nom de la Municipalité, à remercier tout particulièrement les collaboratrices et collaborateurs de notre commune, qui apportent tous, à leur niveau, une contribution accrue au bien-être de notre population.

Je vous souhaite, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, ainsi qu’à vos familles, de joyeuses Fêtes de fin d’année.

 

Henri Mérinat, syndic
09.12.2008