10.12.2013 - Discours de fin d'année du Président du Conseil communal

KrebsStephane

Mesdames et Messieurs les conseillers communaux, Monsieur le syndic, Madame la municipale, Messieurs les municipaux, Chers citoyens blonaysans,

En lieu et place d’un discours bien ronronnant, j’ai choisi de partager avec vous quelques-unes de mes expériences de président du conseil.

En effet, lorsque vous remplissez la fonction de président du conseil communal, les citoyens de Blonay vous interpellent très volontiers à l’occasion de vos diverses représentations, mais également dans les ruelles de notre … si beau village. Voici un bon exemple, car nombreux ont été ceux  qui m’ont confié que notre village était un peu moins beau chaque année ! Et ils ont insisté … Ils me les ont montrées,… une par une, … ces constructions, …cas après cas…

C’était, … je vous l’avoue, …un peu angoissant. Mais la réponse était facile : je leur ai répondu que cela était exclusivement de la compétence … de la municipalité.

Mais où cela se corse, c’est lorsque les sociétés locales prennent leurs gants pour vous sensibiliser au fait qu’ils manquent cruellement de salles, de locaux, de salles de gymnastique, etc….

Là, j’ai eu beau jeu de leur dire qu’ils devraient les occuper de manière bien plus rationnelle avant de râler, notamment  24h sur 24 … : les enfants la journée et les adultes la nuit. Mais ma réponse ne les a pas satisfaits.

Bizarrement, ils sont devenus agressif, ils ne m’ont plus servi à  boire et m’ont retiré le plateau de mignardises qu’ils avaient précédemment intentionnellement déposé devant moi comme pour me flatter… Bizarre.. Bref, je n’ai pas compris.

Et puis il y a la mauvaise fluidité de la circulation à Blonay…. Tout le monde en parle, mais tout le monde continue à prendre sa voiture et personne ne va à pied. Mais là, … je n’ai pas osé leur dire !  Je n’ai pas osé leur faire part que la nouvelle cadence des trains était planifiée toutes les quinze minutes ! Eh puis, on m’a soumis à LA  question … LA vrai question… celle que vous ne voulez pas que l’on vous pose ! Que dis-je : celle que vous ne voulez SURTOUT pas que l’on vous pose :  « C’est quand qu’elles se construiront, toutes ces crèches garderies ! »

A ce moment précis, un frisson m’a traversé le corps de part en part, un sentiment d’angoisse s’est emparé de moi et une sueur froide a perlé sur mon front. Que pouvais-je, moi, répondre à cette question ? Ce n’était vraiment pas facile ! Alors je leur ai répondu ce que j’avais déjà entendu auparavant à de maintes reprises, peut-être ici au conseil  communal, peut-être ailleurs : « Secret Défense fiston, c’est la REBSL de la FIAE qui s’en occupe. » Personne n’a répliqué …

Mesdames et Messieurs les conseillers communaux, Monsieur le syndic, Madame la municipale, Messieurs les municipaux, Chers citoyens blonaysans,

C’est avec ce brin d’humour de situations vécues et bien réelles, certes quelque peu tronquées, que je souhaite soumettre à votre réflexion le fait que nos autorités, tant exécutives, que législatives, doivent impérativement montrer une cohésion en leur sein et entre elles, afin de donner confiance aux citoyens blonaysans.

Pour atteindre cet objectif, il s’agit non seulement de travailler ensemble de manière constructive et respectueuse, mais également unis dans la communication. Je vous souhaite de très agréables fêtes de fin d’années, un Joyeux Noël, ainsi qu’une excellente année 2014 : Que celle-ci réponde à toutes vos attentes !

Stéphane Krebs Président du Conseil communal 10.12.2013

Imprimer