Préavis municipal 07/99


AU CONSEIL COMMUNAL DE BLONAY

Préavis municipal nº 07/99, Demande de crédit de Fr. 125'000.- pour l'aménagement et le revêtement du Chemin des Cytes, à Fayaux



AU CONSEIL COMMUNAL DE BLONAY
Préavis municipal n° 07/99, relatif à une demande de crédit de Fr. 125'000.- pour l'aménagement et le revêtement du Chemin des Cytes, à Fayaux

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,
1. PREAMBULE
L'aménagement d'un réseau de distribution d'eau potable et de défense incendie aux Pléiades a notamment nécessité la pose d'une nouvelle conduite entre le captage du "Pisse-Rosset", au Chemin des Cytes, et le réseau d'Ondallaz au lieu-dit "Saint-Martin".
Cette conduite a été subventionnée par l'Etablissement Cantonal d'Assurance (ECA), le versement de cette participation étant subordonné à la pose de bornes-hydrantes à proximité des habitations situées sur le tracé de la fouille.
2. LE CHEMIN DES CYTES
Le Chemin des Cytes mène de la gare de Fayaux au captage du Pisse-Rosset. Revêtu d'enrobé bitumineux sur sa première partie, il n'est en revanche quasiment pas aménagé sur son tronçon supérieur, à la déclivité parfois importante, qui correspond au secteur où la nouvelle conduite d'eau a été posée le long du chemin. Sur environ 470 mètres, seules deux ornières de gravier marquaient l'assise du chemin avant les travaux du Service des Eaux.
Suite au passage des engins pour la pose de la conduite d'eau, la surface du chemin a subi de gros dommages, notamment dans les passages en forêt. Une couche de fondation en gravier stabilisé a donc été mise en place, dans le cadre du budget prévu pour l'aménagement du réseau d'eau potable et de défense incendie (préavis n° 06/98). Le Chemin des Cytes est donc de nouveau praticable, dans des conditions semblables à celles d'avant les travaux mais avec une surface plane au lieu de deux ornières.
Une analyse plus détaillée de la situation a fait apparaître qu'un meilleur aménagement du chemin serait bénéfique pour les raisons exposées ci-après.



3. LES INCONVENIENTS D'UN CHEMIN NON REVETU
Un utilisateur important du chemin est le Service des Eaux. L'aménagement du nouveau réseau d'eau des Pléiades a en effet impliqué la rénovation complète de la station de pompage du Pisse-Rosset ainsi que la mise en place d'une télécommande selon le préavis n° 06/98. Ces équipements modernes nécessitent des contrôles et un entretien périodiques, donc un accès aisé au captage pour un service régulier des installations.
L'autre service directement concerné par le revêtement du Chemin des Cytes est le Service de Défense Incendie et de Secours (SDIS). Comme mentionnée plus haut, l'ECA a participé aux frais de pose des nouvelles conduites d'eau à la condition que des bornes-hydrantes soient posées à proximité des chalets. Ces prises d'eau doivent être accessibles par les engins de lutte contre le feu durant la majeure partie de l'année.
Cet aménagement devrait aussi faciliter l'exploitation sylvicole.
Finalement, notons qu'un revêtement en dur offrira une meilleure résistance face aux hivers parfois rudes et aux orages souvent violents qui frappent la région qu'une simple couche de gravier stabilisé. Les propriétaires des chalets concernés, dont certains résident de manière permanente aux Cytes, bénéficieront de l'aménagement durable du chemin.
4. PROPOSITION D'AMENAGEMENT DU CHEMIN DES CYTES
Les travaux de remise en état réalisés au début de l'été 1999 ont consisté à évacuer la couche de matériau meuble (terre et argile) qui avait été brassée par le passage des engins de chantier, puis à la remplacer par de la grave (tout-venant) stabilisée compactée. Dans les tronçons les plus dangereux, une banquette a été aménagée à l'aval du chemin. Elle remplit le double rôle de retenir les matériaux constituant le chemin et d'éviter que les véhicules ne quittent la chaussée lorsque celle-ci est glissante.
La grave ainsi mise en place et compactée est parfaitement utilisable telle quelle comme couche de fondation pour la pose d'un enrobé bitumineux.
Les travaux soumis au Conseil communal par le biais de ce préavis sont l'enlèvement du solde de matériaux meubles, sur les 150 derniers mètres du chemin, le réglage de la surface de l'ensemble du tronçon à aménager, le façonnage de la banquette sur toute la longueur et la pose d'une couche de 6 cm d'enrobé adapté aux conditions d'altitude.
L'installation de 9 traversées pour l'écoulement des eaux pluviales est également prévue, avec la pose de collecteurs pour l'évacuation des eaux hors des terrains jouxtant la route.
Le chemin terminé aura une largeur de 2,30 mètres, afin de permettre l'accès du captage aux véhicules utilitaires légers.Une place de rebroussement sera aménagée à l'extrémité du chemin, près du captage.
L'aménagement ne touchant pas le début du chemin, vers la gare de Fayaux, il sera invisible pour les personnes circulant sur la Route des Monts, et il n'y a pas de risque de voir un afflux de véhicules indésirables.

5. ASPECT FINANCIER
Le devis général de ces travaux s'articule comme suit (TVA 7,5 % incluse):
· Installations de chantier, déplacement des machines Fr. 2'500.00
· Terrassement et réglage de l'excavation, évacuation des déblais Fr. 9'000.00
· Fourniture et mise en place de grave en complément
pour fondation Fr. 20'500.00
· Réglage de la planie et préparation pour pose d'enrobé Fr. 15'500.00
· Fourniture et mise en place d'enrobé 1 couche, épaisseur 6 cm Fr. 46'500.00
· Pose de 9 rigoles en traverse et évacuation des eaux Fr. 21'000.00
· Honoraires, divers et imprévus Fr. 10'000.00
· Montant total du devis Fr. 125'000.00
6. CONCLUSION
En conclusion de son préavis, la Municipalité estime nécessaire de procéder à un aménagement durable du Chemin des Cytes. Elle vous propose par conséquent, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, de prendre les décisions suivantes :
LE CONSEIL COMMUNAL DE BLONAY
d é c i d e
1. d'autoriser la Municipalité à procéder à l'aménagement du Chemin des Cytes par la pose d'un revêtement bitumineux;
2. de lui octroyer à cet effet un crédit de Fr. 125'000.00 payable par la trésorerie courante;
3. d'amortir cette dépense sur une durée 30 ans, correspondant au règlement sur la comptabilité des communes.
4. d'amortir cette dépense par des amortissements supplémentaires pour réduire la durée d'amortissement à dix ans, pour autant que les conditions financières de la commune le permettent.
Adopté en séance de Municipalité, le 23 août 1999.
AU NOM DE LA MUNICIPALITE
Le syndic Le secrétaire

H. Mamin J.-M. Guex
Municipal-délégué : M. Henri Mérinat
2720/HMé/jmg

Annexe : 1 plan


Imprimer