Déchets / Maison de commune et bâtiments communaux

martin_dominique

Communication au Conseil communal

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Au sujet de l’assujettissement  des différents bâtiments communaux à la taxe au sac, la Municipalité a validé la proposition du groupe de travail en décidant d’imposer les sacs bleus intercommunaux à l’intérieur de tous les bâtiments, aussi bien l’administration communale, les différents collèges et salles de gym, les manifestations  étant également soumises à cette règle.

Une taxe  forfaitaire sera également perçue en fonction du volume de déchets produits.

A l’extérieur de ces bâtiments, comme le prévoit la législation, ces déchets sont répertoriés comme déchets de voirie et sont eux, à la charge de l’impôt communal.

Dominique Martin
Municipal
25.02.2014

Programme de politique énergétique

winkler_christine Communication au Conseil communal
 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,


J’ai le plaisir de vous annoncer que le programme de politique énergétique de Blonay a été adopté officiellement par la Municipalité.

Ce programme est le fruit de la collaboration entre nos services communaux et la commission consultative sur l’énergie. Il présente un état des lieux de la Commune en matière d’énergie, une vision politique, des mesures à moyen et à long termes. Vous pouvez le télécharger sur notre site Internet www.blonay.ch/citesdelenergie.

En quelques mots, la commune de Blonay désire s’engager pour la société à 2000 watts avec créativité et pragmatisme ; créativité car c’est uniquement par des idées innovantes que nous pourrons atteindre notre objectif ; pragmatisme car il ne s’agit pas ici de mettre en place des mesures irrationnelles et à n’importe quel prix mais bel et bien de les ancrer avec bon sens dans le fonctionnement de notre administration.

Notre programme s’articule autour de quatre axes : l’aménagement du territoire, la consommation en énergie, la distribution d’énergie et les mesures d’incitations auprès de notre population. Pour chaque axe, des objectifs globaux (sur 15 à 20 ans) ont été fixés. Ils ont ensuite été déclinés en objectifs spécifiques pour les 5 à 10 prochaines années ; ce qui a permis d’établir un plan d’actions précis avec responsable opérationnel et politique, priorité de la mesure et budget relatif.

Ce document précis nous sera évidemment très utile à l’élaboration de chaque budget annuel ainsi que dans les mises-à-jour de notre plan d’investissements.

La Municipalité tient à remercier la Commission consultative sur l’énergie pour sa participation active dans ce programme et pour l’excellente collaboration et la bonne entente qui ont régné pendant les séances.

Les prochaines étapes seront l’évaluation des mesures mises en place en 2014 et l’éventuelle certification de Blonay comme « Cité de l’énergie® ».

Je vous remercie pour votre attention.

Christine Winkler
Municipale
25.02.2014

Déchets / gestion informatisée

martin_dominique

Communication au Conseil communal

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

En réponse à la question posée par M. le conseiller Yves Membrez, l’enveloppe budgétaire pour la communication relative à l’introduction de la taxe au sac a été réévaluée à la hausse lors de l’établissement du budget 2014.

Elle y figure pour montant de Fr. 10'000.--, contre Fr. 2'000.—en 2013. Les 5'000.—francs d’entretien du matériel  informatique figurant sous le compte 450.3112 concernent des adaptations du logiciel, nécessaires pour facturer les différentes taxes prévues.

Dominique Martin
Municipal
25.02.2014

Révision de l’horloge de l’église de La Chiésaz.

degex_bernard Communication au Conseil communal

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Monsieur le Conseiller Vincent Beringhs a posé une question sur le budget lors de notre dernier Conseil, concernant CHF 18'000.- consacrés à la révision de l’horloge de l’église de La Chiésaz, question retranscrite au feuillet 402 du procès-verbal de la séance du 10 décembre 2013.

Vérification faite auprès de la commune de St-Légier-La Chiésaz, commune boursière pour les paroisses, je vous confirme la réponse donnée le soir même, à savoir que la révision n’a pas été faite en 2013 et le sera en 2014.

Bernard Degex
Syndic
25.02.2013

Service des eaux des Pléiades

winkler_christine Communication au Conseil communal
 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Cette communication a pour but de vous annoncer la naissance d’un premier service commun entre les municipalités de St-Légier-La Chiesaz et de Blonay : le Service des Eaux des Pléiades.

Nous l’avions annoncé dans notre programme de législature : les Municipalités de Blonay et St-Légier La Chiesaz souhaitaient se rapprocher pour gérer l’exploitation de leurs services des eaux. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous annoncer que le projet touche à sa fin. Une nouvelle organisation commune est sur le point de voir le jour. Elle fait l’objet d’une convention, sous forme de contrat de droit administratif, qui est en voie de validation.

Cette nouvelle organisation emploiera nos fontainiers actuels et nous avons été soutenus dans les démarches par la société Uldry & Cie SA, qui les a actuellement sous contrat. Le transfert se fera donc dans de bonnes conditions sans aucun danger pour la qualité de notre eau – l’autocontrôle étant assuré sans rupture.

Il est à noter que nos deux réseaux sont similaires du point de vue de leur organisation et de leur taille. Ensemble, ils constituent un système technique dont l’exploitation et la maintenance sont déjà maîtrisées par nos deux fontainiers. Le Service des Eaux des Pléiades  assurera donc efficacement  la distribution de l’eau et la défense incendie sur le territoire de nos deux communes.

Les deux réseaux resteront toutefois deux entités séparées et Blonay et St-Légier-La Chiesaz maintiendront leur indépendance en ce qui concerne les financements et la tarification de l’eau.

Le Service des Eaux des Pléiades sera entièrement transparent aux yeux des commissions des finances et de gestion de nos deux conseils communaux.
Ce rapprochement occasionnera des économies d’échelle que nous vous présenterons dans une prochaine communication, en même temps que le texte de la convention ratifiée.

Je vous remercie de votre attention.

Christine Winkler
Municipale
25.02.2014

Réponse à l’interpellation de M. Patrick Golaz intitulée « Maintien de la Gazette Picson indépendante face à COMM-une-info »

degex_bernard Communication au Conseil communal

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Tout d’abord l’executif tient à préciser qu’il ne s’agit pas ici de mettre en concurrence la Gazette Picson et le COmm-une-info. Nous avons très bien pris la mesure de l’attachement du Conseil, de la commission des finances et de la commission Picson à cette Gazette.

Après discussion et lors de sa séance du 27 janvier 2014, la Municipalité a décidé de suivre la pression populaire. L’exécutif regrette cependant la manière dont la campagne de soutien a été menée, mais ne reviendra pas là-dessus.

La Gazette sera donc maintenue, mais l’éxecutif demande par ses émissaires auprès notamment de la Commission Picson, que la forme puisse être réétudiée afin d’en diminuer un peu les coûts et d’optimiser la liaison avec le site Internet de la Maison Picson (pages du site de Blonay.ch) et avec le magazine COMM-une-info.

Le contenu devra aussi, selon le règlement en vigueur, passer par la validation du municipal en charge.

La Municipalité considère dès lors qu’elle a pleinement répondu à l’interpellation de M. Golaz.

Je vous remercie pour votre attention.

Bernard Degex
Syndic
25.02.2014

Réponse au rapport de la Commission de gestion / Service de l'urbanisme et des travaux

martin_dominique

Communication au Conseil communal

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

La Municipalité a pris connaissance du rapport de la Cogest relatif au Service de l’Urbanisme (SUT).

Elle le trouve complet et se plaît à relever le sentiment de professionnalisme, de justesse et discernement des collaborateurs  du SUT constatés par la Cogest.

Toutefois, la Municipalité souhaite apporter quelques corrections au sujet de ce document. Tout d’abord les honoraires sont réunis sous le compte 3185 pour le global puis par les dicastères, administration générale, routes, eau etc. Nous avons donc à tout moment une parfaite vue d’ensemble de ces dépenses.

Au sujet de la pose des panneaux solaires, la loi dit « peut ne pas être assujetti à autorisation » ce qui est contraire à l’affirmation du rapport. Dans ce sens le SUT continue de demander une autorisation, sans frais, ceci afin de réguler leur intégration et leur répartition sur le toit. Cette opération va prendre toute son importance dans les années à venir.

Au sujet des constructions hors zone à bâtir, le SUT comme la Municipalité savent pertinemment que toute transformation passe obligatoirement par le SDT.

Quant à la levée d’oppositions, la COGEST a oublié de mentionner les nombreuses séances de conciliation effectuées entre riverains, futurs propriétaires délégation municipale souvent avec des compromis à la clé. La Cogest souhaiterait voir la Municipalité quitter les différents règlements de la Police des constructions pour prendre parti des riverains face à des nouveaux propriétaires ou à des promoteurs et entrer dans ce que l’on peut appeler un rapport de clientélisme. Outre le fait que ceci serait complètement ingérable, la Municipalité a comme mission première le respect des lois, l’équité du droit en faisant entièrement partie.

Pour terminer, la Municipalité s’étonne des conclusions de ce rapport qui prête à confusion avec le reste du rapport et nous profitons de l’occasion pour remercier l’équipe du SUT qui a répondu de manière efficace en investissant notamment plus d’une journée de travail pour la préparation de cette séance.

Dominique Martin
Municipal
25.03.2014

Préavis municipal n° 02/14 / Chalet de La Neuve

schneiter_christophe Communication au Conseil communal
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Lors de sa séance de Municipalité du 17 mars, la Municipalité a dû, à contre-cœur, décider de repousser le préavis n° 02/14 prévu à l’ordre du jour de ce soir. En effet, il ressort que le budget présenté par le bureau d’architecture Sieber n’était pas cohérant.

Ce sont les soumissions rentrées suite aux appels d’offres, principalement de terassement et de maçonnerie, qui ont permis de faire malheureusement cette constatation puisque les montants rentrés étaient deux fois plus élevés que le budget annoncé. D’autres postes  dudit budget subissent le même écart.

Une délégation de la Municipalité a rencontré le 21 mars le bureau d’architecture pour faire part de notre mécontentement face au non respect des délais demandés d’une part mais surtout face aux écarts totalement disproportionnés entre le budget estimé et les soumissions rentrées d’autre part.

La Municipalité relève que cette situation dénote un manque de rigueur et de professionnalisme du bureau d’architecture dans cette affaire. Notre autorité a sommé le bureau d’architecture de revoir  très rapidement le projet dans son ensemble tout en conservant les  principes de construction et d’utilisation du futur chalet d’alpage telle que présenté dans le préavis.

La Municipalité prendra connaissance du budget corrigé lors de sa séance du 7 avril et vous tiendra au courant des suites qu’elle donnera à cette affaire dans le but de reconstruire le chalet d’alpage de la Neuve dans les plus bref délais. Une séance avec la commission adhoc sera vraisemblablement convoquée. 

Christophe Schneiter
Municipal
25.03.2014

Déchets / Réponse à une question de Mme Michèle Perrelet

martin_dominique

Communication au Conseil communal

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Lors de la séance du Conseil communal du 25 février, Mme Perrelet a souhaité être renseignée quant à la possiblité de mettre à disposition de vignettes à apposer sur les sacs noirs.

Cette possibilité existe dans un certain nombre de communes suisses et a été prise en compte par nos deux municipalités dans l’étude du concept du sac intercommunal.

Pour des questions de simplification et de ne pas créer de confusion auprès de la population de nos 2 communes, cette solution a été écartée tout en reconnaissant son utilité.

Ceci dit, l’expérience a également montré que les citoyens avaient une fâcheuse tendance à décoller ces vignettes pour les coller sur leurs propres sacs !

Dominique Martin
Municipal
25.03.2014

Chalet de Mouce / Loyer de l'appartement

schneiter_christophe Communication au Conseil communal
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Suite aux questionnements de M. le conseiller V. Beringhs au sujet de la possible adaptation du loyer de l’appartement du chalet de  Mouce.

Nous vous communiquons  les points suivants :

  • La valeur de location de l’appartement à été évalué par une  gérance de la place.
  • La location de l’appartement est comptée sur une durée de 6 mois sous la forme d’un avenant au bail à ferme depuis le 31 octobre 2012.
  • Les autres 6 mois sont compris dans le bail à ferme soit pendant la période d’estivage.

Une adaptation de loyer est difficile tant que le coût de la vie, les taux hypothécaires et les charges d’immeubles n’ont pas augmenté.

Lorsque ces critères auront évolués nous ne manquerons pas d’adapter le loyer.

Christophe Schneiter
Municipal
25.03.2014

Salles de l'Ancien Stand - Nouveau concept de location

martin_dominique

Communication au Conseil communal

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Afin d’offrir plus de plages de location aux demandeurs et répondre ainsi favorablement aux propositions de la CoFI, la municipalité a établi un nouveau concept permettant de louer les salles de l’Ancien Stand tout au long du week-end.

Pour cela, il a fallu réduire les postes nécessitant un nombre important d’heures supplémentaires. En conséquence, les verres et la vaisselle ne seront plus mis à disposition des locataires et le nettoyage des locaux sera effectué par une entreprise spécialisée et le prix de cette prestation sera inclus dans le prix de location. Ces mesures ne s’appliqueront pas aux sociétés membres de l’USL.

Ce nouveau concept entrera en vigueur le 1er avril prochain. 

Dominique Martin
Municipal
25.03.2014

Urbanisme / Murs sur le territoire communal

martin_dominique

Communication au Conseil communal

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

En  réponse à la question de Mme Helga Young Rarden lors de la séance du 25 février, la Municipalité apporte la réponse suivante :

Notre commune, de par sa topographie en pente, demande la réalisation de nombreux  murs pour accéder aux garages, aux entrées principales et également d’assurer un jardin de manière assez plane.

Pour les réaliser, de nombreux types de murs sont envisageables tels qu’enrochements, murs en pierre naturelle, talus naturels, murs à secs ou de les végétaliser.

La réglementation est bien définie entre le code rural et la loi sur la circulation routière. Toutefois, cette dernière n’est pas limitative concernant leur hauteur.

Afin de minimiser l’impact des projets mal intégrés dans le paysage, le Service de l’urbanisme propose depuis quelque temps de limiter les hauteurs de murs à 2 m. Pour les aménagements plus hauts, on propose de travailler par paliers ce qui permet de planter de la végétation entre les paliers. Les citoyens sont la plupart du temps réceptifs à ces conseils. La beauté de ces différentes réalisations étant une valeur assez subjective et les coûts financiers assez différents, il ne nous est pas possible d’imposer un type de mur plutôt qu’un autre.  

Dominique Martin
Municipal
25.03.2014

Chalet de La Neuve - Préavis 02/14 - Etat du dossier

schneiter_christophe Communication au Conseil communal
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Suite à la communication municipale du 25.03.2014 et au retrait par la Municipalité, à la même date, du préavis municipal n° 02/14, relatif à une demande de crédit de CHF 1'140'000.00 pour le financement de la reconstruction du chalet de la Neuve 25 mars nous vous donnons des nouvelles sur l’état du dossier.

Nous avons rencontré le bureau d’architecture Sieber qui nous a présenté un nouveau budget.

Ce budget, encore trop onéreux, n’as pas convaincu la Municipalité, les diminutions proposées péjorant le projet.

Nous avons par ailleurs constaté que les procédures de marchés publics n'avaient pas été respectées.

Compte tenu de la situation de rupture de confiance, il a été décidé lors de la séance de Municipalité du 7 avril de ne pas poursuivre plus avant le mandat d’architecture qu’elle avait confié à ce bureau pour la reconstruction après incendie du Chalet d’alpage de La Neuve.

Nous lançons actuellement à une procédure de marchés publics sur invitation pour adjuger un nouveau mandat d'architecte.

Nous disposons aujourd’hui d'un permis de construire. Dès lors, nous devrons travailler avec le futur architecte sur les différentes étapes, des soumissions au budget construction, afin de vous soumettre un nouveau préavis municipal dans les meilleurs délais.

Compte tenu de ce qui précède, nous prions votre Conseil de considérer le préavis municipal n° 02/14 comme définitivement retiré.

Christophe Schneiter
Municipal
29.04.2014

Réponse à l'interpellation de M. Jean-Marc Nicolet sur l'application du Règlement sur la protection des arbres lors de la séance du 25.03.14

martin_dominique

Communication au Conseil communal

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

J’ai une communication relative à l’interpellation de Monsieur le conseiller Jean-Marc Nicolet au sujet de l’élagage de 3 hêtres au Chemin de Chenalettaz.

En réponse à  votre première question, notre autorité n’a pas reçu de demande d’autorisation pour ces 3 arbres.

Nous avons mandaté l’entreprise Arboristes Conseils Sàrl pour une évaluation de la situation. Cette dernière a qualifié les coupes de drastiques et non respectueuses envers les règles de l’art. Notre règlement communal sur la protection des arbres prévoit à son article 3, al 4 que tout élagage et écimage non exécuté dans les règles de l’art seront assimilés à un abattage effectué sans autorisation.

En conséquence, notre autorité a dénoncé le propriétaire auprès de l’instance compétente.

Comme indiqué lors de notre dernier conseil, un plan d’abattage avec projet de compensation est à l’étude à notre bureau technique et pour votre information les 3 arbres décrits ci-dessus en font partie. Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite.

Je vous remercie de votre attention.

Dominique Martin
Municipal
29.04.2014

Personnel communal - Nouveau chef du Service des bâtiments

schneiter_christophe Communication au Conseil communal
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

J'ai le plaisir de vous présenter M. Laurent Leuba.

M. Leuba a commencé son activité le 1er avril 2014 en tant que chef du service des bâtiments.

Il est âgé de  53 ans et domicilié à Lussery Villars.

Il a notamment pour tâches de diriger et coordonner l’activité du secteur conciergerie et de veiller au bon état de l’ensemble du patrimoine immobilier communal.

Il a travaillé comme conducteur de travaux, responsable technique, responsable du service des bâtiments et chef de projet. M. Leuba  a  une solide expérience dans les domaines suivants :

  • la construction de bâtiments
  • la construction de bâtiments Minergie Eco-P
  • la rénovation de bâtiments dans le but en autre d’en améliorer l’enveloppe thermique
  • la gestion du patrimoine communal construit
  • le domaine du nettoyage des bâtiments
  • le contrôle de statistiques dans le but de réduire les coûts en énergie
  • les entretiens  extérieurs - la sécurité - la gestion de personnel

Depuis son arrivée, nous avons apprécié sa rapidité à être opérationnel, son professionnalisme dans les dossiers travaillés et sa pertinence d’analyse. 

Nous lui souhaitons plein succès dans sa nouvelle activité.

Christophe Schneiter
Municipal
29.04.2014

Réponse à Mme Evelyne Perret suite à son intervention lors de la séance du 25.03.14

degex_bernard Communication au Conseil communal

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Ma réponse interviendra en deux temps.

Premièrement sur la forme.

Notre Municipalité demeure persuadée que les séances du Conseil communal ne sont pas le lieu où nous devons débattre d’affaires privées ou en tous les cas qui concerneraient des personnes privées. De plus, les noms de personnes qui ne sont pas des élus devraient être évités en plenum ; en tous les cas ils seront supprimés des procès-verbaux - ces derniers étant publics - la protection des personnes nous l’impose et c’est un minimum.

Deuxièmement sur le fond.

Pour donner à Mme la conseillère Evelyne Perret les explications qu’elle attend, je me permets de répondre à la place du municipal en charge, puisqu’il est pris à parti dans la question : Le dossier cité en exemple a été déposé en octobre 2007 pour une demande de permis de construire avec signature des voisins directs. Ce projet pouvant être qualifié de minime importance, la Municipalité de l’époque (M. Martin n’était pas encore membre de l’exécutif) a délivré le permis de construire par dispense d’enquête publique le 11 octobre 2007. En cours de chantier, un projet d’agrandissement dudit balcon sur les côtés a été présenté au Service de l'urbanisme et des travaux (SUT).  La modification du projet d’origine ayant été considérée comme extrêmement minime et complètement conforme à la législation en vigueur, elle a été acceptée selon les plans déposés au SUT le 19.08.2008. Des cas comme celui cité dans ce dossier interviennent parfois dans les réalisations de chantiers mais plus souvent dans les cas de rénovation où il est finalement rare de constater des réalisations à 100 % conformes au projet initial pour lesquels un permis de construire avait été donné. On peut encore mentionner que dans un cas comme celui pris en exemple et concernant l’esthétique, le recours au règlement de la PPE paraît la meilleure solution à disposition.

Bernard Degex
Syndic
29.04.2014

Déchets / Modification du contrat de collecte et de transport des déchets urbains

schneiter_christophe Communication au Conseil communal
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Suite à la mise en place du nouveau concept du pollueur-payeur depuis le 1 janvier 2014, il a été constaté une forte baisse des déchets incinérables. En effet, les quantités ont diminué de moitié durant les trois premiers mois de cette année.

Bien qu'il faille être prudents avec ces chiffres, il a été décidé de limiter le ramassage à une tournée hebdomadaire (le jeudi) depuis le 24 avril 2014. Nous remercions l’entreprise de transport pour son adaptation rapide à notre demande.

Christophe Schneiter
Municipal
29.04.2014

Site Internet - Perturbations des 22 et 23 avril 2014

degex_bernard Communication au Conseil communal

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

A l'instar des autres internautes, certains membres de votre conseil ont eu la mauvaise surprise de ne pas pouvoir accéder aux informations de notre site Internet entre le 22 et le 23 avril au matin.

Une intervention programmée auprès de l'un de nos hébergeur était la cause de de dysfonctionnement qui est progressivement au fur et à mesure de la propagation de la correction sur le réseau mondial.

Nous prions les utilisateurs lésés de nous excuser de la courte interruption du service.

Bernard Degex
Syndic
29.04.2014

Règlement sur la gestion des déchets / Taxes

vuadens_aurele Communication au Conseil communal
 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers,

Suite à l’introduction du nouveau Rpglement sur la gestion des déchets la Commune de Blonay a envoyé à une partie des entreprises sises sur la commune les bordereaux de taxation de la taxe forfaitaire.

Une dizaine de commerçants ou entreprises, considérant ne pas devoir payer cette taxe, ont contesté celle-ci et envoyé un courrier recommandé à l’administration communale lui demandant une nouvelle analyse de leur entreprise.

Il s’agit principalement de petites sociétés avec très peu de personnel et bureau dans le logement familial.

Selon l’article 17 du règlement intercommunal sur la gestion des déchets toutes ces demandes ont été transmises à la commission permanente de recours en matière d'impôt communal et de taxes spéciales qui est chargée de se prononcer sur les recours conformément à la loi sur les impôt communaux.

A titre informatif 70% des entreprises blonaysannes ont reçu leurs bordereaux à ce jour.

Aurèle Vuadens
Municipal
27.05.2014

Personnel communal / Secrétaire municipale adjointe

degex_bernard Communication au Conseil communal

 

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

J'ai le plaisir de vous présenter Mme Valbone Hoxha, nouvelle secrétaire municipale adjointe, qui a débuté son activité auprès de notre commune le 1er mai 2014.

Mme Hoxha, qui est domiciliée à Vouvry, travaillait précédemment auprès de l'Etat de Vaud pour la direction générale de l'état civil comme assistante de gestion avec fonctions managériales. Elle secondait notamment le chef de la division sur différents aspects RH et organisationnels.

Depuis près d'un mois, Mme Hoxha s'intègre dans les différents processus relevant de la responsabilité du secrétaire municipal afin d'apprivoiser les rouages d'une administration communale.

Nous lui souhaitons beaucoup de succès et de satisfaction dans sa nouvelle activité.

Bernard Degex
Syndic
27.05.14

 

 

Publish the Menu module to "offcanvas" position. Here you can publish other modules as well.
Learn More.