maisoncommune

Service des forêts
Dépôt forestier de Mouce
Case postale 12
1807 Blonay
021 926 82 93 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Personnes de contact
M. Mehdi Genoud
Chef de service
M. Benoît Gavillet Adjoint

Deux classes en forêt

 

Sous la conduite de Mehdi Genoud, chef du Service des forêts de la Commune Blonay et coordinateur de cette journée avec le doyen Eric Vuattaz, les quelques 30 élèves montés à pied de Lally ont participé activement et alternativement à la plantation de jeunes sapins pour régénérer le lieu-dit Le Réservoir où la commune s'approvisionne en bois, appris a connaître les diverses essences indigènes existant à cet endroit, découvert le monde des abeilles et l entretien des ruchers. Présent lors de cette journée,Christophe Schneiter, municipal blonaysan en charge du patrimoine, des services industriels etdes travaux publics, affirme avoir été impressionné par l'intérêt manifesté par les jeunes visiteurs, leur attention et leur engagement sur le terrain.

Mise sur pied pour la première fois, avec le soutien de la Fondation Almighty Tree qui subventionne la plantation d'arbres en Suisse pour lutter symboliquement contre la détérioration de notre environnement, cette opération devrait être appelée à se répéter.

Télécharger la vidéo de cette journée. 

 

 

Forêt – BergWaldProjekt dans les forêts de Blonay

horodateur Du 25 octobre au 5 novembre 2021, 25 bénévoles de l’organisation « BergWald Projekt » ont travaillé dans les forêts du territoire communal de Blonay pour effectuer divers travaux d’entretien et de nettoyage en vue de préserver la biodiversité du patrimoine forestier de la commune. 
 

Des abeilles pour la commune

Working bees on honeycomb Le service des forêts a installé trois ruches, afin de sensibiliser la poulation à l'importance et l'utilité des abeilles. 
 Toutes les informations

 

Entreprises Régionales

Liste des entreprises régionales aptes à effectuer des travaux de bûcheronnage, abattage et toilettage

Petit guide du savoir-vivre en forêt

petitguideforets « Nous aimons tous la forêt. » Tel est le constat de départ de cette courte vidéo de 4 minutes. Un constat
d’autant plus vrai depuis quelques mois, depuis que la crise du coronavirus a fait de nos forêts l’un de nos
derniers espaces de liberté, un lieu d’évasion, une place de jeux, une salle de fitness. Mais on en oublie parfois
que la forêt est aussi, comme nous le rappelle la vidéo, « une pure merveille de la nature », « un refuge pour les
animaux et les plantes », « notre usine à bois » et que « nous visitons donc la forêt en invités respectueux ».

 

Automne - Branchages, fruits et champignons, point nous n'amasserons ! 

 

Les déchets de jardin, une plaie pour la forêt

foret suisse Lien vers le communiqué
   



Création de la réserve forestière Folly-Molard

A Blonay, près de 114 hectares de forêts se muent en réserve forestière.

Ce périmètre désormais protégé fait partie d’un territoire de 151 hectares qui forme la toute nouvelle réserve forestière mixte du Folly-Molard. Une convention vient d’être signée entre le Canton de Vaud et les Communes de Montreux, Blonay et La Tour-de-Peilz, ainsi que trois sociétés d’alpage privées. La Municipalité se réjouit de cet accord qui permettra de protéger et renforcer la biodiversité des forêts concernées.

Chantier forestier du Pré des Planches - Vidéo de Lake Schorderet

Les forêts du Bois Dévin, situées entre les rochers des Sites à l'amont et le quartier d'habitation de Pré des Planches à l'aval, ont une fonction importante de protection contre les chutes de pierres. Un important chantier forestier a été exécuté durant l'automne 2019 afin d'entretenir ces forêts, pour créer des places pour l’entreposage et le câblage des coupes et améliorer les dessertes forestières.

M. Lake Schorderet, forestier-bûcheron auprès de la Commune de Blonay, a réalisé une vidéo pour montrer l'ampleur et la difficulté de ce chantier.

Bois de feu

bois de feu Le service des forêts façonne du bois de feu pour les habitants de la région.
Informations et tarifs

Ouragan Lothar - Extrait du Blonay-Informations - Avril 2000

101010021

BLONAY INFORMATIONS de décembre 1997 présentait l’importance de la forêt et la façon dont le domaine forestier de Blonay était géré avec son droit de coupe annuel de 2700 m3 env. au sein d’un marché du bois très lourd.

Nul ne pensait alors que deux ans plus tard, un terrible ouragan allait frapper la forêt suisse et celles de notre région en particulier, le 26 décembre surtout, puis le 28. Après un premier constat sur place (voir photos), nous avons avec un peu de recul pris contact avec M. Eric Monachon, garde de triage. Et évoqué la rapidité et l’efficacité des premières interventions pour dégager les accès: bûcherons, ouvriers des services de voirie et des domaines, sapeurs-pompiers, entreprises privées. Les zones les plus touchées pour Blonay se situent sous Praz Cagnard et entre les Bains de L’Alliaz et Ste-Hélène, en passant par L’Etroit, Les Mauguettes et Fourgepet: l’ouragan s’est engouffré dans la dépression sise entre Bondenoces et le Folly avec une violence inouïe, déracinant ou déchiquetant des arbres de toutes tailles, âgés de 20 à 200 ans. Ce sont env. 6000 à 7000 m3 sur quelque 15 ha. qui en ont été victimes, ce qui équivaut à plus du double du droit de coupe, y compris ce qui est irrécupérable.

Eric Monachon indique que le 50% sera récupérable, à savoir les meilleures grumes offrant un bois de service de qualité, mais déjà les prix sont bradés un peu partout. Compte tenu que des conditions de temps favorables en fin d’année ont permis d’effectuer avant l’ouragan près des deux tiers des coupes arrêtées pour l’année 2000, le décalage dans le temps est diminué d’un an en ce qui concerne la gestion. Les forêts privées n’ont pas été épargnées, les Sociétés de co-propriétaires des montagnes peuvent en attester. Tout comme ce bourgeois de Blonay qui, bouleversé, m’appelait au téléphone un jour après le passage de la tempête dévastatrice: «J’avais une forêt de 7200 m2 et je voulais la donner à mon fils Cédric, mais nous n’en avons plus... Il faudra maintenant 80 ans pour la reconstituer...» Il évoquait les dégâts «acceptables» de la tempête de 1990 et aussi ce que son père lui avait fait connaître du cataclysme de 1927, mais alors le long d’un tracé plus étroit. Eric Monachon précise que le rajeunissement de la forêt sera plus rapidement perceptible pour le professionnel que pour le randonneur occasionnel.

Mais dans l’immédiat il s’agit de réunir le bois exploitable sur des emplacements répertoriés, hors des zones de sources, pour y être traité, puis être arrosé de façon constante voire emballé jusqu’à la livraison. Ce qui n’est pas récupérable restera sur le sol et sera traité contre les attaques prévisibles du bostryche-typographe et

autres champignons, avec pose de pièges entre autre. A signaler que compte tenu que notre région a été plus particulièrement touchée et que l’hiver moins rigoureux permet de travailler sur les hauteurs, les équipes communales restent sur place et ne sont pas astreintes à seconder celles engagées sur le Plateau suisse par la cellule de crise qui siège depuis le 4 janvier.

Après l’hécatombe, la forêt et ceux qui l’entretiennent sauront relever la tête...

J.-P. Nicolet
Blonay Informations
Avril 2000

Publish the Menu module to "offcanvas" position. Here you can publish other modules as well.
Learn More.